29/04/2014

‘’ L’univers est dans la pomme ‘’ Sol edit. Stanké

‘’ L’univers est dans la pomme ‘’  Sol edit. Stanké

 solre.jpg

avec Sol tout se passe dans la tête et ça donne du verbe : Sol verbalise. Insufflant au langage une vie nouvelle, il cherche dans les mots leur sens caché, les brise, les entrechoque, les dissèque, les percute, les projette les uns contre les autres. Les idées les plus simples sont prétexte à escalade, les mots rapiécés, truffés de syllabes parasites créent le vertige… Soudain ils semblent acquérir leur vie propre, dans un extraordinaire foisonnement qui échappe au rationnel, le dépasse, exprime ce qu’on voulait taire…

 

http://www.atjv.be/Sol-L-univers-est-dans-la-pomme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’électoluxe

 

tous les quatre ans à peu près

ça nous tombe dessus

la ville est invasionnnée par la campagne

et par les candides ah les candides ah

alors on fait le grand ménage

on vide la chambrée

et on nettoye

et on aspire

c’est un électroluxe qu’on se paye

on se met à quatre cinq six

sur le même siège 

et on aspire on aspire

et c’est le meilleur aspirateur

qui gagne

il garde le siège

et le dossier avec

ah les candides ah

toujours la même sempritournelle.

 

- chers amis cher électrons

je suis pas là pour faire des pommettes

la lutte est serrée

elle étouffe

nous avons des adversailles de terre

et si l‘heure est grave

la nôtre aussi

écoutez-les nos adversailles

ils vous disent que tout va bien

eh bien non

ils sont dans l’horreur

tout va mal

très énormément mal 

y a qu’à voir les horriblifiques malheurs

qui vous varicellent dessus

la confiture est de moins en moins économique

le produit national de pluss en pluss brut

et ils prétentionnent que ça bien

 

puis quand ils savent plus quoi dire

il s’esscusent

le garnement n’a pas de paternative

c’est la bourse ou la vis

faxile à dire la bourse ou la vis

quand la bourse a la mine basse

qu’est-ce qu’ils font ? 

ils serrent la vis

et le résultat ?

le gamin d’œuvre n’a plus d’ouvrage

et là ils sont fiers

passequ’ils ont l’assurance chaumière

mais c’est pas mieux

avec l’assurance chaumière

même les maisons ne travaillent plus

 

et quand leur truc colle pas

ils font le contraire

ils desserrent la vis

et la bourse se remplit

et là mes chers électrons

c’est pire

quand la bourse est pleine

tout le monde dépensouille

comme des fous

comme si il avait le feu

d’ailleurs ça donne l‘inflammation

tout le monde s’assaisonne

avec la salière minimum

 

non

mes dents et mes yeux

je vous le dis

nous sommes au bord de la bine

et quand nous serons accumulés

au pied du murmure

il sera trop tard

 

de l’attentisme au pacifisme

y a qu’un pas

le pas de loi des mesures de naguère

et qui

je vous le demande

qui paiera le conte de l’amère  loi ?

allons-nous nous laisser traire ?

allons-nous attendre le retour des lois blanches ?

 

non chers électrons

je vous en supplice

prêtez-moi une oreille à tentative

y a qu’une chose à faire

fini le repas du guerrier

il faut passer à la taxe

 

ouille alors

là quand il entend des dixcours comme ça

le bon sens ne fait qu’un tour

il se dit

les candides ah

pauvres candides

faudrait quand même leur donner leur siège

ah oui

un siège éjectable

pshouitt…

11:46 Écrit par candide | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.