01/05/2014

La Belgique: ce journaliste de Pan, voit clair...

La Belgique: ce journaliste de Pan, voit clair...

BRAVO A CE JOURNALISTE QUI DIT CE QUE LA PLUPART DES BELGES PENSENT ET SAVENT MAIS QUE LES POLITICIENS VOUDRAIENT BIEN OUBLIER!

Extrait de l'hebdomadaire Pan - Père Ubu. 

Marre de « votre » Belgique.  La Belgique  que vous vous acharnez à saloper. Si vous l’aimez tellement, vous pouvez vous y vautrer, comme un porc dans la boue.
SEPT PARLEMENTS ! Car votre bilan est catastrophique. Il y a 50 ans, nous avions un parlement – il y en a SEPT, aujourd’hui. Le citoyen y a-t-il gagné quelque chose ? Rien, zéro, nada. Ah ! Pardon, il y a gagné : la complication des procédures ; le moindre papier doit être soumis à l’approbation d’instances diverses qui se contredisent quand elles ne se tirent pas dans les pattes.

LES REFORMES DE L’ETAT N’INTERESSENT QUE VOUS ! La séparation des Flamands, des Wallons et des Bruxellois résulte-t-elle d’une demande profonde de la population ? PAS LE MOINS DU MONDE ! Le Belge n’est pas demandeur. Vous avez sciemment saboté l’Etat central et, ce faisant, la bonne marche de l’Etat. A votre jeu, le citoyen belge est perdant. Seuls gagnants : les politiciens, dont le nombre a été multiplié par 7 depuis 1950 ; les fonctionnaires, dont le nombre a triplé dans le même temps et qui, pour la plupart, sont issus d’un système quasi-mafieux, qui s’appelle le clientélisme.
VOUS FORMEZ UNE CASTE. Et une caste coupée des réalités de tous les jours. Tandis que vous imposez des sacrifices à la population, vous augmentez vos revenus, vous multipliez vos pensions et avantages. Le monde politique est le seul secteur où les revenus n’ont jamais été rabotés ; au contraire, ils n’ont fait qu’augmenter dans des proportions que n’ont jamais connues les travailleurs de ce pays.
VOUS SABOTEZ  LA SÉCURITÉ. Grâce à vos régionalisations stupides et aux morcellements des pouvoirs, l’agent de police a disparu de nos quartiers et de nos rues. Aujourd’hui, vous faites semblant d’inventer la « police de proximité ». Vous en savez quelque chose : c’est vous qui l’avez supprimée ! Vous avez les yeux de Chimène pour le sort des malfrats envoyés en prison [quand cela arrive, ce qui n’est plus une règle, par votre faute] mais, vous restez sourds aux revendications des agents de l’Etat. Policiers, gardiens de prison mais, aussi, les pompiers : tous sont victimes de votre mépris et de votre incurie.

VOUS ORGANISEZ L’ISLAMOPHOBIE. Oui, l’islamophobie, c’est vous les responsables ! Vous avez fait venir des travailleurs étrangers et leurs familles, alors qu’il n’y avait plus de travail pour eux [en gros, depuis les années 1970]. Vous les avez enfermés dans des ghettos. Vous les avez livrés aux religieux extrémistes – on sait très bien que la détresse et la précarité sont les meilleurs moyens d’en livrer les victimes aux « fous de dieu », quel que soit l’origine de ce dieu.
LES RACISTES, C’EST VOUS ! Ce sont bien les politiciens des années 1960 qui ont lancé des slogans tels que « Walen buiten », « Franse ratten, rol uw matten » [rats francophones, roulez vos tapis]. Oui, ces slogans, ce sont des éminences CVP – aujourd’hui, « hommes d’Etat » – qui les crachèrent. Et, on pourrait trouver quelques insultes anti-flamandes des Happart et Moureaux que personne n’oserait adresser à un Congolais ou un Maghrébin. En refusant de réguler l’immigration, vous avez poussé des personnes fragiles dans l’angoisse des lendemains. Comment voulez-vous,        qu’abandonnés par les politiques, les travailleurs précaires ne cherchent pas des boucs émissaires ? Et, c’est vous qui jouez aux père et mère  La Morale  quand vous avez foutu le bordel socioculturel !
VOUS NOUS RUINEZ ! Vous êtes tellement nuls dans la gestion du pays que vous le rendez exsangue. Un seul exemple mais, nous pourrions en donner des dizaines. En ce moment, la dette globale de  la Belgique  s’élève à 346 milliards 122 millions d’euros [on vous passe les poussières en-dessous des millions !]. Depuis le début de la crise, que vous avez voulue et que vous alimentez, cette dette a augmenté de 13 milliards ! Jamais on ne vous a entendus proférer le moindre mot à ce propos ! Cela va faire un an que vous vous disputez les bonnes places, sous couvert d’arrangements communautaires, dont le citoyen se fiche comme un poisson d’une pomme. A cause de votre impéritie, la dette de chaque citoyen belge s’élève à quelque 32.000 euros ! Cela fera plaisir aux travailleurs dont vous nivelez les pensions. Et quelle différence avec  la Belgique  de 1950 qui, avec  la Suisse, était le seul pays européen qui n’avait pas de dette extérieure ?

PENDANT CE TEMPS, VOUS VOUS AMUSEZ. Bien sûr, vous nous accuserez de populisme, de poujadisme et, vos obligés dans la presse de gauche et d’extrême gauche relaieront le message. Cela permet de tuer le débat dans l’œuf. Et cependant… Alors que le pays s’endette, vous passez une journée à célébrer l’anniversaire de Caroline Gennez, la présidente du SP.a ! Dans le domaine des urgences, vous avez le sens des priorités…

VOTRE « CRISE COPERNICIENNE », C’EST DE  LA FOUTAISE. Il est bien évident que BHV, c’est un  prétexte. Comme le furent les Fourons, le «carrousel fouronnais » dont plus personne ne parle. Si solution il y a, ce ne sera que partie remise. Il vous faut un os à ronger pour cacher votre incapacité à diriger  la Belgique.
La  Belgique des gens. Pas « votre » Belgique, celle des gnomes politiques sans vision, sans projet, sans autre plan que la prochaine échéance électorale et la pérennité de votre place et de vos privilèges. Jusqu’à ce que la mort de  la Belgique   s’ensuive..!

10:01 Écrit par candide | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bien envoyé.
Dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Il n y a plus d homme politique,il n y a que les politiciens professionnels.

Comme en France l état doit supprimer le millefeuille qu il a créer au fils des dernières décennies en créant une dette monstrueuse.

La médiocrité est au pouvoir.

Écrit par : Philippe | 21/05/2014

Les commentaires sont fermés.